On a volé Mozart

ISBN 9782378736965
Éditeur EDITIONS EX AEQUO
Année 2019
Nombre de pages 32
Catégorie Histoires pour enfants
Par Marie Allain
Langue français

0.99 USD

Options de téléchargement

  • EPUB
Fabien, 9 ans, est bien décidé à conquérir le coeur de Christelle en lui offrant un petit chien de race... Découvrez ensuite les confidences d'un petit brin d'herbe, qui rencontre Fabien et commence à l'apprécier, malgré sa haine des enfants. Fabien va fêter ses 9 ans, mais ce qui le préoccupe davantage en ce moment c’est de conquérir le cœur de Christelle, une fille géniale de l’école car elle ne fait pas de manières et court aussi vite qu’un garçon. Fabien est un jeune garçon spontané et sportif, il préfère shooter dans le ballon que de soigner son « look », contrairement à sa sœur aînée, Florence qui elle est attirée par le « bling bling », ce qui est un sujet fréquent de chamaillerie entre eux. Donc Fabien s’est mis en tête de plaire à Christelle et de lui offrir un petit chien de race. Il en a remarqué un dans la vitrine, aux gros yeux tendres et comme Florence parle souvent de ses cours de piano et de Mozart, il a décidé que son chien avait lui aussi du génie et qu’il l’appellerait comme le compositeur. Malheureusement son argent de poche n’est pas suffisant pour en faire l’acquisition et il finit par en faire des cauchemars, où il se voit voler Mozart ! Sur ces entrefaites son anniversaire arrive et le happy end avec l’arrivée du petit chiot à la maison, offert par les parents, mis dans la confidence par Florence. A propos de confidences, voici dans le deuxième conte celles d’un brin d’herbe qui semble immobile mais voyage beaucoup dans sa tête. Il se lie d’amitié avec ses voisins les arbres et observe patiemment les astres des cieux. Il finira même par se prendre de sympathie pour Fabien, notre protagoniste, de passage en ces lieux, car le garçonnet est triste et cherche à se ressourcer. Pourtant le fragile brin d’herbe redoute les enfants en général car ils sont bruyants et piétinent tout. Ils sont même capables de chanter des chansons de cannibales comme « Alouette, je te plumerai ! » Mais Fabien est différent, il est calme et il écoute les conseils de la nature, notamment de Madame la Lune qui lui donnera, non sans s’être un peu fait prier, un conseil fort précieux pour apaiser son chagrin d’enfant. Dire chaque jour un mot d’amour telle est la morale de l’histoire ! Deux récits jeunesses pétillants qui se rejoignent, deux courtes histoires qui veulent faire passer une belle morale : il faudrait dire chaque jour un mot d'amour ! À mettre entre toutes les petites mains, dès 7 ans. EXTRAIT D’habitude, il se moque d’elle car elle est amoureuse d’un garçon « snob », Olivier Duchesne, qui va à l’école toujours impeccable, avec des petits foulards dans le col de sa chemise. Il a un air très hautain, peut-être parce qu’il est riche et qu’il a une bonne pour lui cirer ses chaussures qui brillent comme si elles étaient neuves toute l’année. D’habitude, donc, Fabien se moque de Florence et des « snobs », mais ce matin il se pose des questions. Après tout, sans faire de manière, il pourrait sans doute prétendre lui aussi à la beauté et au regard des filles. Les filles, ils s’en fichent, il l’a toujours dit, oui, mais Christelle n’est pas une fille comme les autres, elle joue aux billes avec lui dans la rue et court aussi vite qu’un garçon. D’ailleurs, elle a les cheveux courts et ne secoue pas tout le temps la tête comme Florence, en tordant le cou pour mesurer la longueur de ses mèches les plus longues dans le dos.